Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 00:00

Semainiers-arte-contemporain-Languedoc-Roussillon-Saytour.jpg

 



L
'exposition des " SEMAINIERS " de Patrick à la galerie fut présente de mai à juin 2003.
Une Ligne de plus de 14 mètres a été construite sur les 3 murs, visible de l'extérieur de la galerie, à hauteur de 0,60 à 1,80. Les 7 lignes qui la constituent furent composés de 7 travaux, dont la répartition des couleurs et matériaux a été constituée sur place.
L'ensemble fut tiré au cordeau. Précisément, levé sur la droite, ou, ^
récisément descendu sur la gauche.

 

Semainiers-art-contemporain-Saytour-Patrickfrom-Point-to-po.jpg

 

Vue semainiers, mur est de la galerie

 

Semainiers-art-contemporain-Saytour-from-Point-to-point-Stu.jpg

 

Vue semainiers, murs est sud de la galerie

 

Semainiers-arte-contemporain-Languedoc-Roussillon-Saytour-f.jpg

 

Vue semainiers, murs est sud de la galerie

 

Semainiers-Art-Contemporain-Nimes-Saytour-from-Point-to-poi.jpg

 

 

Vue semainiers, murs est sud de la galerie. Longueur d'un semainier                                    <                                                                        2,68 cm                                                                               >

 

 

Les sujets des discutions, du moment, avec Patrick Saytour.
mmm-Le juste, ce qui le détermine : règles et aléatoires.
-La primeur : La stupidité de la revendication à être le premier en l'art.
-L'accrochage : la grande place qu'il a dans la réalisation du travail.
-Le saucisson de Lozère. Très bon
... Nous avons eu un très beau printemps. Le nombre de lettres du prénom PATRICK est de 7, Le nombre de lettre du nom SAYTOUR est de 7. 2 A, 2 R, 2T,

 Retour à la page pilote de Patrick Saytour Cliquez ici.    


 

             

© studio point to point XXI°   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Studio Point to Point - dans patrick saytour
commenter cet article

commentaires