Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 12:05

 

Expositions personnelles2002Expositions collectivesShoot rage hipp 2001Livres Éditions
 2006 Humanité B.N. 2008 Biographie
   22 MAI(S) PAS 19 JUIN 





Jean Suquet "Pierre Vive"
Exposition Galerie Philippe Pannetier 2002.













     J'ai découvert Jean Suquet en 2001, grâce à un essai de Jean Sabrier,"oubli sablier  intarissable". Sabrier y compare Suquet à Paz et soutient que l'on peut le considérer comme l'écrivain le plus moderne de son époque, celui qui nous parle de la manière la plus directe. Et en effet, la liberté et la nature interroga(ma)trice de l'esprit de Suquet de même que son style concis et élégant n'ont pas de temps. Tout est mêlé dans ses carnets, et les réflexions sur la littérature et la philosophie sont disséminées parmi des observations concernant le temps qu'il fait, les paysages qui le baignent ou le corps qui le porte. Des notations d'une inoubliable profondeur psychologique "ceux qui ne se rétractent jamais s'aiment plus que la vérité" alternent avec des commentaires brefs et glaçant sur les turbulences à vivre "les morts qu'on entasse les uns sur les autres" que ponctuent les soudains éclats de légèreté "on dit que les âmes n'ont pas de sexe ; certes elles en ont ! ".

     Plus on lit Suquet, plus on a envie de le prendre. l'écriture captive par sa discrétion et son honnêteté, par la simplicité expression de sa brillante intelligence, par sa façon silencieuse et absolue de contempler le monde.


    En même temps il est facile d'ignorer Suquet. Il n'attire pas l'attention à lui-même, il ne fait pas résonner de tambours, il ne cherche personne par ses idées. Ceux d'entre nous qui appécie son œuvre y tienne comme à un secret précieux qui coule calmement à chaque publication de ses écrits.


   En tapant ce texte de 2002, extrait des autres textes de Paul Auster (1967 à 2002),, il m'a semblé, important de préciser la date de parution de "oubli sablier  intarissable".  J'ai interrogé un moteur de recherche, un site : la Fédération Nationale d'Achats des Cadres. nommait lle livre et m'apprenaît que William Blake était l'éditeur de l'ouvrage. Ma question est devenu, ici, dérisoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by point to point - dans jean suquet
commenter cet article

commentaires